Test des chaussures Under Armour HOVR Méga 2 Clone

par | 24 Sep 2021

Under Armour Hovr Mega2 Clone

Dans le secteur du running, elle commence à déployer ses ailes avec des modèles souvent remplis de technologies, ce qui est le cas pour les chaussures Under Armour HOVR Méga 2 Clone. Pour ma part, ce sera ma première expérience avec la marque.

Test réalisé par: Julien Guyod – Photos: JNB

 

Under Armour ? Si on demande à un français quel est le principal concurrent de Nike ? Il répondra probablement Adidas. Si on pose la même question aux Étas-Unis, la réponse sera Under Armour. Sans hésitation. La marque est jeune, mais a vraiment explosé ces dernières années. Il suffit de dire qu’elle a réussi à s’imposer en NBA pour bien situer l’ampleur de la marque.

Petit tour d’horizon des technologies présentes et des promesses :

Under Armour Hovr Mega2 Clone
  • CONNECTÉES À UA MAPMYRUN®, qui suit et analyse vos statistiques de course pour vous aider à améliorer vos performances.
  • Technologie UA HOVR™ offrant une sensation « zéro gravité » pour conserver un retour d’énergie qui contribue à éliminer l’impact.
  • Mesh de compression Energy Web qui retient et donne forme à la mousse UA HOVR™ afin de restituer l’énergie produite.
  • Empeigne respirante avec renforts synthétiques stratégiques offrant un maintien et une résistance supplémentaires là où vous en avez besoin.
  • Bride de talon externe pour immobiliser le pied.
  • Semelle intérieure moulée en mousse 3D pour un confort et un amorti optimaux.
  • Semelle extérieure entièrement en caoutchouc dotée d’une texture à picots uniques pour une adhérence et une résistance optimales.

« La matière unique de l’empeigne UA Clone s’adapte à la forme et aux mouvements de votre pied pour un ajustement plus précis. Elle permet également de maintenir le pied centré, pour que vous tiriez le meilleur parti de l’amorti UA HOVR™ souple et réactif. »

 

Under Amour HOVR Mega2 Clone

Le mesh des chaussures Under Armour HOVR Mega2 Clone,

est vraiment déstabilisant. Au premier enfilage, je me suis senti trop serré, comprimé. Puis j’ai gardé les chaussures aux pieds pour voir et au fur et à mesure cette sensation s’est estompée. En courant je ne l’ai plus jamais ressenti par la suite, comme si ces chaussures avaient été faites pour mes pieds.

C’est la structure tissée qui permet cela, elle s’étire et s’adapte à la forme des pieds. A nouveau déstabilisant pour l’aération, pas de trous visibles et au toucher on pourrait penser qu’il est peu respirant. Pourtant pas de soucis à ce niveau-là, le mesh est bien aéré, il n’y a que sous très fortes chaleurs que l’on voit quelques limites. Pour finir, il est sans coutures et je n’ai eu aucun souci à courir pieds nus avec.

Under Armour HOVR Mega2 Clone

Dans la suite logique, la languette rembourrée est proche du pied et très confortable. Là encore, l’impression que cela s’adapte au pied. Pas de problème au niveau du laçage. Même les lacets donnent cette impression de qualité, de finition soignée.

Under Armour HOVR Mega2 Clone

Pour la toe-box, ceux qui aiment avoir de l’espace vont être déstabilisés là encore. La conception même du mesh implique un très bon ajustement mais du coup peu d’espace. Il faut accepter de se laisser guider. Sinon on peut toujours prendre la pointure au-dessus.

Under Armour  HOVR Mega2 Clone

La semelle de propreté peut se retirer pour y insérer une semelle orthopédique pour ceux qui en ont une (prescrite par un podologue du sport).

Under Armour HOVR Mega2 Clone

La semelle intermédiaire, avec la technologie UA HOVR offre ici un haut niveau de protection. L’épaisseur de 32 mm en dit long sur la volonté d’offrir beaucoup d’amorti. J’en reparlerai dans le test terrain car il y a beaucoup de choses à dire.

 En ce qui concerne le drop qui est de 8 mm, je suis dans ma fourchette favorite (entre 4 et 8), c’est un peu en-dessous des drops classiques de la plupart des paires du marché (10-12) mais cela reste loin du zéro drop. Cela favorise une attaque médio-pied.

 

Under Armour Hovr Mega2 Clone

Le talon est très bien maintenu, le pied ne bouge pas grâce au support présent. Cela contribue à l’excellent maintien et permet au pied de rester centré sur la semelle. La stabilité en est du coup très bonne.

La semelle extérieure est en caoutchouc. Il y a un caoutchouc de carbone au talon dans une zone à fort impact pour certains coureurs, ce qui rallonge la durée de vie. Quand j’ai vu le nombre de crampons présents sur la semelle, je me suis demandé si c’était une paire trail. Elle n’a pas été testée en ce sens, mais l’adhérence est excellente et permet de courir sans problème sur les sentiers. L’accroche est très bonne également, bref une semelle extérieure très performante.

under Armour HOVR Mega2 Clone

Sur le terrain avec les chaussures Under Armour HOVR Mega2 Clone

Je n’avais jamais couru avec une paire d’Under Armour. Quand j’ai déballé le produit, en plus d’être séduit par le visuel j’ai très vite eu la sensation d’avoir affaire à un concentré de technologies. Ce qui s’est vite confirmé quand j’ai regardé la liste.

Il m’a fallu du temps pour bien comprendre ce qu’il en était, que ce soit au niveau du mesh, de la semelle intermédiaire ou même de la semelle extérieure. Chaque détail a été pensé pour la rendre performante. Mais l’ajout de toutes ces technologies a un coût : le poids.

Avec 297g en pointure 41, cela signifie que dans les pointures supérieures on passe les 300g ce qui n’est clairement pas un poids léger. Tout l’enjeu du test est de voir ce qu’il en est pour ces chaussures,  où est-ce qu’elles se situent sur le marché.

 

Under Armour HOVR Mega2 Clone

J’ai couru avec quasiment toutes les marques et je connais les technologies présentes en général. Il me manquait Under Armour, je me suis donc penché dessus pour ce test. La technologie spécifique à ce modèle est surtout pour le mesh mais pour ma part j’ai tout découvert d’un coup.

Le mot qui me vient en tête pour décrire ce que j’ai découvert est : innovation. Ce sont des chaussures qui sortent du classicisme, après l’enfilage et la surprise venant du mesh qui s’adapte au pied vient la surprise des premières foulées.

Comme j’étais sceptique pour le message : le mesh s’adapte au pied j’étais également inquiet pour le poids. Pour l’un comme pour l’autre je me suis vite ravisé.

 

Under Armour HOVR Mega2 Clone

La sensation lors de la course est je dois l’avouer unique et ne ressemble pas aux autres chaussures. L’amorti n’est pas moelleux, on ne s’enfonce pas dans le sol même légèrement. C’est pourtant en général assez marqué sur les modèles de plus de 300g. Mais là non, c’est assez ferme et pour autant c’est très agréable.

Il m’a fallu du temps pour comprendre le principe. C’est la technologie HOVR qui est à l’œuvre, HOVR est imprégné d’oléfine, un matériau synthétique semblable à de la cire, qui est incroyablement solide et résistant. D’où ce résultat ferme.

Pourtant l’amorti est diablement efficace. On a cette sensation que l’on pourrait courir des heures tout en étant protégé. La marque parle de « zéro gravité » et je comprends ce qu’elle veut dire. On a l’impression de ne pas rester au sol sans pour autant rebondir. J’ai couru avec un plaisir que j’ai rarement ressenti.

Ce n’est pas facile à décrire et en plus cette sensation est sûrement différente d’un coureur à l’autre. L’amorti est donc très performant et n’a clairement rien à envier en terme de protection aux autres modèles connus pour cela qui dépassent les 300g.

Under Armour HOVR Mega 2 Clone 16

Autant dire que pour les footings et les sorties longues c’est parfait. D’autant plus qu’avec les crampons et l’accroche on peut facilement passer de la route aux chemins sans aucun problème.

Le poids a en général un prix : la perte plus ou moins prononcée du dynamisme. C’est là que j’ai été très surpris. On n’a clairement pas la sensation de courir avec un modèle lourd. La foulée se déroule et c’est très agréable. Sur des sorties longues tempo c’est un réel plaisir, l’amorti préserve les muscles et le dynamisme permet de maintenir de bonnes allures.

Ma première sortie avec a été une séance durant laquelle je devais faire 2 fois 5km allure semi-marathon. Je n’ai pas eu de problème à maintenir le rythme, sauf sur la fin. Pas facile de déterminer si c’est dû au poids ou à moi. En tout cas le dynamisme est très bon et permet de faire ce genre de séance.

Dans le même principe, malgré le poids on peut très bien faire des séances de VMA de toutes longueurs.  Sur une série de 400, je n’ai pas été gêné bien au contraire c’était très plaisant. Bref, on peut très bien l’envisager comme modèle unique.

 

Under Armour HOVR Mega 2 Clone 13

Attention, je ne dis pas qu’il s’agit du modèle le plus dynamique du marché. Il faut comparer ce qui est comparable. Comme je l’ai dit, la HOVR Méga 2 Clone est dans la catégorie des modèles lourds avec beaucoup d’amorti et de protection.

Clairement il est très bon et meilleur que sur beaucoup de modèles plus légers. Pour m’en assurer, j’ai fait des séances du type : 2h dont 1h avec et 1h avec des modèles plus légers. Le résultat est clair, elles s’en sortent très bien et tiennent parfaitement la comparaison avec des modèles du marché dynamiques. Sinon pour plus de légèreté, il faudra se tourner par exemple vers les UA Flow velocity wind, autre modèle très innovant.

En plus de l’amorti, l’autre gros point fort est la stabilité. Entre le mesh qui enveloppe le pied et qui procure un maintien optimal, la semelle épaisse mais qui ne s’écrase pas au sol et les crampons de la semelle extérieure, on a une combinaison qui offre certainement un des modèles parmi les plus stables du marché. Virages, changement de terrain, changements de rythme, je n’ai pas réussi à la prendre en défaut. Le support au talon permet de bien recentrer le pied et cela renforce cette stabilité.

Under Armour HOVR Mega 2 Clone 17

Cela conforte le fait qu’elles peuvent aller sur beaucoup de terrains. Même si elles sont principalement faites pour la route et que c’est sur cette surface que le dynamisme sera le meilleur, rien n’empêche de les emmener sur d’autres terrains. Après s’il y a de la boue ou des terrains techniques, on ne peut pas les comparer aux modèles dédiés à cela. J’avoue les avoir principalement utilisées sur route, piste et piste cyclable. Avec quelques passages sur sentiers, hippodrome, bois.

La durée de vie me semble très bonne. Au bout de 300 km de test, il n’y a rien qui indique que ces chaussures ont bougé. La robustesse de la semelle et du mesh permet de voir loin. La marque en créant la mousse HOVR voulait que ces chaussures gardent les mêmes propriétés que l’on court une fois ou cent.  Je ne sais pas si cela fonctionnera jusqu’aux cent usages mais après une vingtaine c’est pour l’instant vrai, j’ai toujours la même impression que lors des premières foulées et je compte bien les user jusqu’au bout.

Points de vigilance ? Peut-être le poids qui pourrait se ressentir pour des séances rapides. Mais comme la plupart des coureurs possèdent plusieurs paires dédiées aux différents types de séances cela ne pose pas problème. Comme je l’ai dit on peut parfaitement les prendre comme modèle unique.

 

Under Armour HOVR Mega 2 Clone 19

Attention aussi à ne pas espérer avoir un modèle aussi performant que les modèles carbones. Notamment en ce qui concerne l’économie d’énergie. Mais en même temps s’il y avait sur le marché un modèle à 150 euros qui fait les mêmes choses que ceux à 250-300 c’est qu’il y aurait un problème.

Un petit mot sur la puce intégrée aux chaussures. Déjà bon à savoir, il n’y a pas à la recharger elle est intégrée et permanente. Ensuite il faut installer l’application UA Mapmyrun et coupler les chaussures et le portable. On peut très bien courir sans son téléphone, il suffit à la fin de la séance de les reconnecter au smartphone et cela se synchronise.

Vous retrouverez bien évidemment les renseignements basiques comme la distance, la vitesse etc… Mais bien d’autres renseignements plus difficiles à avoir, comme la longueur de double foulée (autrement dit l’écart entre deux poses du pied droit par exemple), la cadence etc… Et aussi des conseils intéressants par rapport aux risques de blessure. On peut vite y passer beaucoup de temps tant les renseignements sont nombreux.

 

Under Armour HOVR Mega 2 Clone 11

Conclusion du test des chaussures Under Armour HOVR Mega 2 Clone

Les Under Armour HOVR Méga 2 Clone sont un concentré de technologies. La marque place l’innovation comme principal objectif et cela se ressent pleinement.

Toutes ces innovations sont une réussite, c’est la première fois que je vois des chaussures dont le mesh s’adapte au pied. Toutes les technologies fonctionnent et le plaisir de course est très bon, on déroule la foulée sans effort. En terme de sortie longue, c’est avec ce modèle que j’ai pris le plus de plaisir (hormis modèles carbones).

Pour les débutants et/ou les coureurs avec plus de poids, c’est un très bon modèle qui offre beaucoup de protection avec l’amorti et la stabilité qui sont très performants. De plus le dynamisme est très bon et permet de prendre ces chaussures sur toutes les séances.

Pour les plus exigeants, on recherchera des modèles plus légers pour les séances plus rapides et/ou compétitions courtes.

 

Sinon je ne vois pas de restriction pour l’usage. Une réussite technologique dont il ne faut pas se priver !

 

Récapitulatif des chaussures Under Armour HOVR Mega2 Clone

Modèle : Under Armour HOVR Méga 2 Clone

Poids : 297g en taille 41

Drop : 8 mm

Prix : 150 €

Foulée : neutre

Semelle intermédiaire : HOVR

Semelle extérieure : caoutchouc renforcé avec crampons ainsi qu’un caoutchouc de carbone au talon.

Terrain : Piste, bitume, sentiers

Pour quel pratiquant : du débutant qui aura là un très bon modèle de protection pour démarrer au coureur expert qui prendra beaucoup de plaisir aussi.

Articles connexes

Test des Saucony Guide 14

Test des Saucony Guide 14

c’est noël avant l'heure. La rédaction RunSpirit m’a envoyé une paire de Saucony Guide 14 à tester. Pour cette première expérience de testeur, je n’ai pas la...

Les 20Km de Paris en présentiel !

Les 20Km de Paris en présentiel !

Les 20Km de Paris en présentiel auront bien lieu. Les vacances d’été se terminent mais ces dernières ont été riches en préparation pour les participants aux...