La veste VERJARI FIREFLY pour vos sorties nocturnes

par | 6 Avr 2022

La veste VER JARI FIREFLY : qui n’a jamais rêvé d’être une luciole ?

A la recherche d’une veste multisports qui se différencie par ses capacités hors norme ? Le coupe-vent imperméable phosphorescent vous fera briller de mille feux dans un environnement sombre.

Test réalisé par Sylvain DORVAULT- Photos Marie Caroline

VERJARI 3

  VERJARI FIREFLY: Une marque française novatrice

Si vous ne connaissiez pas la marque VER JARI, voici un rapide débrief :

Tout d’abord la signification de la marque : il s’agit d’une contraction du nom de famille des deux créateurs : VERHILLE Antoine et SANDJARI François.

Ces derniers ont créé la marque en 2018 en misant sur l’innovation et des produits ultra techniques en allant des accessoires sport (bonnet, gant, chaussettes) à la veste. L’ensemble des produits sont 100% étanches.

L’ensemble de leurs textiles est éco-responsable, tournés vers la nature à l’image du logo de la marque qui cumule le V de la marque et une montagne.

VERJARI 4

En testing terrain avec la veste VERJARI FIREFLY

 

VERJARI 5

Cette veste coupe-vent FIREFLY ne se limite pas à une innovation technologique.

En effet, commençons par la base : la technicité et la qualité de la veste.

En l’enfilant, on ne peut que constater sa légèreté : à peine 185g.

Autre spécificité  ses coutures scellées qui optimisent la solidité et limitent les risques de frottement et ainsi de blessure.

On peut ensuite observer plusieurs petits détails techniques qui ne vous laisseront pas indifférents en tant que coureur mais également en tant que cycliste puisque cette veste cumule les 2 casquettes :

– Elle dispose en bout de manche d’un passe pouce qui permet en course à pied, comme en vélo de ne pas voir remonter la veste. Elle est également idéale pour la pratique du ski de fond.

Attention néanmoins, il s’agit bien d’une veste coupe-vent imperméable mais elle ne sera pas thermique. Il convient en cas de baisse des températures, notamment en cyclisme, d’y ajouter une sous-couche.

VERJARI 6

En parallèle, la veste dispose de nombreuses bandes gris-noires qui ne sont pas qu’esthétiques. En effet, elles jouent un rôle réfléchissant afin de rester visible dans la nuit, même si la veste n’est pas rechargée. Le logo de la marque au niveau de la poitrine sera également réfléchissant.

  Deux poches zippées maxi format

VERJARI 7

En premier lieu, niveau poitrine, la veste dispose d’une grande poche poitrine qui ne fera pas de jaloux : même un téléphone taille XXL y trouvera refuge.

Ce n’est pas ici sa seule utilité. En effet, cette poche sert à y loger la veste dans son intégralité puisqu’elle est rétractable.

La poche arrière permettra d’y loger son ravitaillement lors d’une longue sortie vélo ou bien encore une fois son portable ou ses clefs.

Cordon de serrage taille et capuche

VERJARI 8

Afin de coller au mieux à la morphologie de chaque coureur, la veste VER JARI, est pourvue de 2 cordons de serrage :

– Le premier au niveau de la taille pour éviter à la veste de remonter au-dessus de votre short ou caleçon de running et ainsi de laisser passer le vent de façon désagréable. Ce lien sera d’autant plus important si vous êtes munis d’un sac à dos qui aura tendance à faire bouger la veste au moindre mouvement trop ample. Sans parler de la pratique cycliste qui aura tendance à faire remonter la veste. Ici aucun problème. Il aurait néanmoins été appréciable de disposer de 2 cordons de serrage afin de ne pas rétracter la veste uniquement du côté droit.

Un  lien de serrage, toujours en plastique, au dos de la capuche pour qu’elle épouse votre tête. Ce lien sera subtilement caché par une pièce de tissu afin de le rendre invisible et ainsi donner plus d’esthétique à la veste.

 

 

VERJARI 9

Le must de cette veste et toute sa particularité n’est pas visible aux premiers abords.

Deux impératifs pour découvrir son gros plus :

– Pratiquer une activité physique de nuit

– Avoir rechargé sa veste près d’une source de lumière.

VERJARI 10

Pour éviter les risques d’irritation, la fermeture éclair possède une petite mentonnière au niveau du col de la veste.

Sur le terrain, j’ai pu apprécier se grande respirabilité quelles que soient les conditions climatiques et l’intensité de l’effort. Rappelons que sa perméabilité est de 3000g/m2/24H (test JIS L).

La veste est très agréable à porter même par temps de pluie. Attention cependant à ne pas l’utiliser en situation de pluie très forte ou très longue. Limitez-vous aux pluies fines car sa membrane interne est uniquement déperlante 500 Schmerber.

N’oublions pas la fermeture éclair doublée qui évite de voir l’eau s’infiltrer par la poitrine.

A vélo, je vous conseille d’opter pour une taille supérieure à la vôtre car les manches sont un peu trop courtes à mon goût.

Je conseillerai cette veste surtout pour son côté packable très utile en fond de sac lors d’un trail ou d’une randonnée longue durée ainsi que pour la même utilisation en cyclisme : dans la poche arrière de son maillot de vélo en cas de pluie impromptue durant une sortie estivale ou bien en début de matinée lorsque l’on part pour une sortie longue à la fraîche.

VERJARI 1

Articles connexes

Test des chaussures HOKA Carbon X 3

Test des chaussures HOKA Carbon X 3

Les modèles à plaque carbone font désormais partie du paysage running. Chaque marque a son (ou ses) modèles qui viennent concourir dans la catégorie. Hoka a...