Test Brooks Launch 8: L’édition limitée

par | 3 Avr 2021

Brooks Launch 8 en édition limitée est la nouvelle version chez Brooks Running France. Précision importante, ce test parle des Brooks Launch 8 et non des Brooks Launch GTS 8, qui sont deux modèles différents.

Test réalisé par: Julien GUYOD – Images Julien

Les GTS ajoutent la technologie GuideRails qui vient corriger la foulée. Pour plus d’informations là-dessus vous pouver aller voir le lien ci-dessous :

Brooks GuideRails

Brooks Launch8 1

  • BioMoGo DNA sur la semelle intermédiaire :

« L’extrême légèreté de notre semelle intermédiaire BioMoGo DNA permet des foulées rapides sans poids supplémentaire. »

  • Empeigne Air Mesh :

« La nouvelle tige air mesh améliore l’ajustement et la ventilation, éliminant le besoin de chausson intérieur.»

  • Semelle extérieure avec caoutchouc Blown Rubber :

« L’ajout du Blown Rubber sur l’avant du pied assure des transitions plus rapides et rend les chaussures plus durables. »

  • Semelle intérieure amovible
  • Foulée :            neutre
  • Largeur D :       medium
  • Drop :               10 mm
  • Poids :             236 g en taille 42
  • Couleurs: Noir/ Vie nocturne/ Rouge
Promesse de la marque sur ce modèle :

« Envie de légèreté et de rapidité ? Grâce à son nouvel amorti encore plus léger, les Launch 8 te promettent des foulées rapides en toute insouciance, sans pour autant renoncer à la douceur ou à la durabilité. »

Maintenant voyons si la promesse est tenue. Pour commencer, petit tour d’horizon des premières impressions

La promesse faite pour le mesh est tenue, il est très aéré et tient bien le pied. On n’est pas non plus sur une sensation « chaussette » comme sur certains modèles (que je trouve moyennement agréable pour ma part), mais le pied tient bien avec un tissu proche. La durabilité du mesh devra être confirmée, en tout cas il n’y a pas de signe d’usure prématurée.

Brooks Launch8 3 1
La languette et le laçage sont assez classiques dans la norme de ce qui se fait actuellement.

La languette est fine et ne viendra pas gêner le pied. Pas de longueur excessive pour les lacets mais suffisante pour expérimenter différents types de laçage. Pas de souci avec la languette qui ne tourne pas.

Brooks Launch8 4 1
Rien à signaler de spécial pour la toe-box, il ne faut bien évidemment pas s’attendre à nager comme dans des altra, c’est du classique. Pour les pieds très larges, ce modèle se trouve en version L, mais globalement la plupart s’y retrouveront en prenant leur pointure habituelle.
Brooks Launch8 5 1
La semelle de propreté, elle, peut tout à fait se retirer pour y insérer sa propre semelle orthopédique.
Brooks Launch8 6 1
La semelle intermédiaire, avec le BioMoGo DNA, aura pour but d’offrir un bon amorti tout en conservant le dynamisme. Je reparlerai de ça plus loin dans le test.

En ce qui concerne le drop qui est de 10 mm (25 mm talon et 15 mm avant-pied), on retrouve du classique sur ce qui est proposé par les marques en général (10-12). Pour ma part, je préfère un drop entre 4 et 8, mais je ne l’ai pas trop senti ici, sûrement grâce au dynamisme. Ceux habitués aux modèles usuels ne seront pas déstabilisés. Cela sécurise aussi la foulée pour ceux qui attaquent talon.

Brooks Launch8 7 2
25 cm d’épaisseur justement pour le talon, qui est bien maintenu, le pied ne bouge pas. On voit ici la coque qui le maintient. Le tissage nous accompagne jusqu’à la cheville, il y a une collerette qui adopte la forme du pied.
Brooks Launch8 8 1

Test terrain de la Brooks Launch 8 

Dynamisme ou amorti? Bien souvent le choix se fait à l’achat. On s’oriente vers des modèles avec beaucoup d’amorti ou à l’inverse sur des modèles légers suivant ce que l’on recherche à l’entraînement ou en compétition.

Il existe une catégorie de chaussures à part : les modèles dynamiques qui ne sacrifient pas l’amorti. Prouesse difficile à réaliser, allier légèreté et vitesse.

Autant le dire tout de suite, les Brooks Launch 8 rentrent sans hésitation dans cette catégorie. En 42 pointure homme, le modèle pèse 236 g. C’est très léger au vu de tous les autres modèles du marché ! Il y a bien évidemment des chaussures avec moins de poids, mais ont-elles autant d’amorti ?

Brooks Launch8 9 1

Parlons-en un peu. Le BioMoGo DNA est redoutable. Au premier coup d’œil, je pensais que ces chaussures allaient être un peu justes sur mes sorties longues vu le poids. Il n’en a rien été. Exemple de séance :

Sortie longue de 2h sur piste cyclable (mélange béton et terre sur les côtés) :

Un peu plus de 30km réalisés. Pas de douleurs qui apparaissent même en restant sur le béton toute la séance. L’amorti est comme je les aime, pas trop dur comme certains modèles qui tapent mais pas trop mou non plus comme d’autres où l’on s’enfonce dans le sol. On est porté et on a envie de laisser sa foulée se dérouler. Le Blown Rubber pousse vers l’avant, on le sent comme une invitation.

Attention, l’amorti est agréable mais pas comparable avec d’autres modèles plus lourds, comme les Brooks Glycerin ou Ghost qui offrent plus de protection.

De la même façon, le dynamisme n’est pas non plus comparable avec celui des Brooks T7 Racer pour ceux qui ont connu ce modèle.

Cela est parfaitement logique, nous avons ici des chaussures polyvalentes, à l’aise sur tout type de séance. Est-ce que tous les coureurs vont acheter une paire pour les séances rapides, une paire pour les footings, une paire pour les sorties longues et une paire pour les compétitions ? Avoir un modèle qui peut prétendre à tout cela implique des compromis.

Brooks Launch8 10 1

Autre exemple de séance :

1h15 dont 3*10 minutes allure semi (3’30 au kilomètre) sur piste :

Comme pour la sortie longue, le dynamisme de la Launch 8 s’exprime ici. L’allure se maintient avec facilité. Pendant les phases de récupération, l’amorti est appréciable.

Malgré les 20k sur piste, pas de douleur qui apparaît, signe d’une bonne protection.

En ce qui concerne la stabilité, c’est une bonne séance de test. Rien de spécial à signaler de ce côté-là, les pieds étant bien maintenu on est sur du classique dans ce domaine.

Comme  indiqué en début de test, il n’y a pas de contrôle de la foulée qui est neutre (pour cela il faut les launch GTS 8), donc il ne faut pas attendre de correction

Brooks Launch8 11 1

En ce qui concerne le terrain de jeu, c’est bien évidemment une routière. J’ai couru avec sur hippodrome, chemins avec cailloux, terre. Pas de problème particulier sur ces terrains, ça passe plutôt bien. Mais le dynamisme est forcément moins bon, on ne dispose pas ici de l’accroche d’une paire de trail.

Il ne faut pas non plus espérer aller sur des terrains techniques ou boueux. Je les ai également testées sur route, piste, piste cendrée, piste cyclable, c’est bien sur ce genre de surface que le modèle est le plus agréable.

J’ai eu peu de pluie durant le test, mais sur une séance où il avait plu juste avant, je n’ai pas ressenti une très bonne adhérence. Je m’en doutais un peu au vu des semelles, je ne pense pas que l’accroche soit un point fort de ces chaussures.

Cela glissait un peu. De plus, le chaussant prendra vite l’eau, mais bon à moins d’avoir du gore-tex c’est un peu le cas pour toutes les chaussures.

Brooks Launch8 12 1

Pour la durée de vie, après 300 km de test, pas de signe d’usure particulier sur la semelle ou sur le mesh. Ce qui semble donc se diriger vers une durée de vie habituelle, variable suivant les coureurs et les foulées bien évidemment.

Quelques points de vigilance selon moi :

  • Ne pas s’attendre à des miracles sur des séances de vitesse piste. C’est un modèle dynamique, mais qui ne peut pas non plus l’être autant que les modèles spécifiques. Ce n’est pas sur ce genre de séances qu’elles seront le plus performantes.
  • Inversement, pour les emmener sur des sorties longues ou très longues, mieux vaut être un coureur léger. L’amorti est très satisfaisant et surprenant pour des chaussures de 236g. Mais pour les coureurs plus lourds il faudra être vigilant car il y a moins de protection que sur des modèles type Glycerin ou Ghost.
  • Attention à ne pas rentrer dans les comparaisons avec les modèles carbones de dernière génération. On a forcément moins de dynamisme que sur la plupart de ces modèles.

Une des qualités évoquée de ces modèles, à savoir le fait de préserver les muscles (que ce soit pendant l’effort pour la casse musculaire ou les lendemains de séance pour les courbatures) ne se retrouve pas ici. Comme sur tous les modèles d’ailleurs sauf les carbones. Si un modèle de 120 euros possédait les mêmes qualités qu’un modèle de 250-300 euros il y aurait un problème quelque part…

  • Bien rester sur son terrain de prédilection pour apprécier ses qualités, à savoir route ou piste. Attention sur terrains humides
Brooks Launch8 11 1

Conclusion:

Un modèle que j’ai beaucoup apprécié pour sa grande polyvalence. De ce fait, le rapport qualité-prix est très intéressant, pour 120 euros on peut tout à fait envisager d’acheter cette paire pour faire tous ses entraînements et pour la compétition.

Pour les plus exigeants, on recherchera peut-être d’autres modèles pour compléter avec celui-ci si on regarde les points de vigilance que j’ai évoqués.

Pour un coureur débutant et/ou en surpoids, je limiterai son usage jusqu’à des distances ne dépassant pas le semi-marathon. Pour les autres, ce modèle peut s’envisager pour toutes les distances.

En bref, une très bonne paire de chaussures abordable et redoutable en terme de comparaison dans la catégorie « multi-usages » !

Articles connexes

Test des Saucony Guide 14

Test des Saucony Guide 14

c’est noël avant l'heure. La rédaction RunSpirit m’a envoyé une paire de Saucony Guide 14 à tester. Pour cette première expérience de testeur, je n’ai pas la...

Les 20Km de Paris en présentiel !

Les 20Km de Paris en présentiel !

Les 20Km de Paris en présentiel auront bien lieu. Les vacances d’été se terminent mais ces dernières ont été riches en préparation pour les participants aux...