Test des chaussures Puma Deviate Nitro Elite Racer

par | 31 Oct 2022

Suite de notre tour d’horizon des différents modèles à plaque carbone avec cette fois les PUMA Deviate Nitro Elite Racer, déjà testées pour la version féminine sur notre site ici :

https://www.runspirit.fr/univers-femme/test-puma-deviate-nitro-elite-racer/

Inutile de présenter la marque, on peut juste signaler qu’elle ambitionne à moyen terme d’intégrer le top 3 des marques de running. Sur la page de la marque on peut trouver ce descriptif :

« Améliorez votre course avec ces chaussures d’élite, légères et technologiquement avancées. Dotées d’innombrables caractéristiques propices à la performance, dont l’amorti NITRO FOAM ultra-réactif de PUMA, l’INNOPLATE pour un transfert d’énergie maximal, une semelle extérieure à forte adhérence et une talonnette qui renforce la stabilité, ces chaussures de course sont un allié léger qui vous inspirera pour aller loin. »

Test réalisé par: Julien Guyod – photos: JND

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 7 scaled
La tige est monocouche et très minimaliste. La chasse aux grammes se ressent, il n’y a pas de superflu. La matière est un peu plastique et peut ne pas plaire à tout le monde pour son côté « raide ». Malgré cela, l’intérieur est doux et le maintien efficace. Le mesh est au final très respirant et proche du pied sans pour autant le comprimer. Je rajoute également qu’il est solide bien qu’il soit très fin, pas de déchirure prématurée à redouter.
Puma Deviate Nitro Racer Elite 17 scaled
La languette est elle aussi très minimaliste, mais le rembourrage présent assure le confort, ce qui est remarquable pour des chaussures aussi légères. Elle accompagne bien le mouvement lors de la foulée. Rien à signaler pour le laçage, avec les lacets plats que l’on trouve maintenant sur quasiment tous les modèles car bien plus efficaces.
Comme je le disais plus haut, le pied n’est pas comprimé, la toe-box laisse l’espace suffisant au pied pour bien travailler et pour pousser. Malgré cela, bien essayer ces chaussures avant achat, j’ai dans mon cas reçu la demi-pointure au-dessus de celle prévue, ce qui n’a pas été gênant pour le test. Peut-être que mon pied large ne serait pas rentré dans la pointure habituelle.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 6 scaled
La semelle de propreté, elle, est collée et j’avoue ne pas avoir osé forcer le décollage pour vérifier si l’on pouvait y insérer une semelle orthopédique.
Puma Deviate Nitro Racer Elite 19
Pour la semelle intermédiaire, on retrouve la combinaison entre la plaque carbone (ici plaque INNOPLATE  très légère) et la mousse (ici deux couches de mousse NITRO ELITE infusées à l’azote donc très légères). Comme pour les concurrents, c’est bien l’alchimie entre les deux qui détermine ou non la réussite des chaussures. J’en reparlerai plus bas car il y a beaucoup à dire.
Puma Deviate Nitro Racer Elite 9 scaled
En ce qui concerne le drop qui est de 8 mm, on est dans le classique sur ce genre de modèle à plaque carbone. Cela n’aurait pas été cohérent vu la chasse à la performance qu’il soit plus important et 8 mm cela reste accessible au plus grand nombre.

Pour le talon, la coque en TPU vient bien stabiliser l’arrière du pied. De plus, les éléments réfléchissants sont un gage de sécurité non négligeable en plus de l’aspect esthétique qui a toujours été parfait chez PUMA.

Puma Deviate Nitro Racer Elite 18

La semelle extérieure est en caoutchouc PUMAGRIP pour une très bonne traction. On peut signaler une très bonne durée de vie ce qui n’est pas habituel sur ce genre de modèle. Pour l’adhérence j’avoue qu’un test dans une période estivale de sécheresse ne m’a pas permis de juger sur route très humide. Avec une pluie légère d’été cela fonctionne très bien. On pourra juste signaler le creux présent dans lequel pourront venir se loger des cailloux, j’en reparlerai plus bas.

 

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 1 scaled
Test terrain

Plus je teste les modèles à plaque carbone, plus je réalise à quel point ils sont différents d’une marque à l’autre, c’est bien la mousse qui œuvre davantage que la plaque, plus précisément la combinaison entre les deux.

Pour autant, je retrouve dans les points communs ce plaisir de course, c’est vraiment grisant de courir vite avec moins d’efforts, ainsi que cette propulsion. Tous ces bolides ne se valent pas, il convient d’essayer de les situer les uns par rapport aux autres. Bien que cela revienne à comparer des voitures de course, qui sont dans l’ensemble toutes performantes.

Avec les DEVIATE NITRO RACER, PUMA vient se positionner avec un modèle très ambitieux car très léger et différent des autres car moins épais, cela change des modèles concurrents qui tutoient les 40 mm réglementaires.

Je vais essayer de lister tous les points forts. En ce qui concerne les points faibles autant dire tout de suite qu’il n’y en a pas vraiment. Il suffit de courir une fois avec pour tout de suite réaliser à quel point ce modèle est abouti.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 13 scaled
Confort

La matière du mesh un peu plastique fait qu’il n’y a pas d’effet chaussette. Il y a des inserts rembourrés pour favoriser le confort. On est sur un modèle très allégé, la chasse aux grammes se ressent. Malgré cela, elles sont dans la norme de ce qui se fait aujourd’hui.

Il ne faut pas oublier qu’atteindre les 185g en 41 (8,5 US) impose des concessions. On pourra trouver des modèles plus axés sur le confort dans la gamme PUMA. Les DEVIATE NITRO RACER sont pensées pour la performance avant tout.

Pour autant, aucun problème à les garder longtemps au pied, on se sent bien et elles se font oublier. En comparaison avec les concurrentes elles se situent au même niveau en ce qui concerne le confort, même mieux que certaines rivales que l’on a du mal à garder au pied.

On peut donc sans problème laisser les kilomètres défiler, pas de frottements à prévoir ou de gêne sur le pied.

Puma Deviate Nitro Racer Elite 14 scaled

DYNAMISME

Sans surprise, le dynamisme est excellent et tutoie la perfection. Avoir une paire de chaussures aussi légère et qui de plus propulse à ce point vers l’avant, c’est un réel plaisir. Que ce soit pour des répétitions courtes de vitesse, du tempo, des sorties longues, tout s’enchaîne tellement facilement. Comme je le disais pour les paires précédentes, je ne pense pas qu’elles font courir plus vite.

Du moins pas tant que ça, c’est possible que la propulsion de la plaque permette de grappiller quelques secondes. Mais là où la magie s’opère, c’est sur l’effort demandé qui est nettement moindre.

Grâce à la mousse et au poids, l’économie d’énergie est énorme et l’effort se prolonge dans le temps. On peut tout faire avec. Malgré cela, je pense qu’il faut les dédier à certaines séances-clés et à la compétition. Rendre l’entraînement trop facile peut occasionner d’autres problèmes, il faut stresser les tendons et les muscles pour les renforcer et ce modèle les protège beaucoup. Cela peut aussi préserver des blessures, c’est un subtil dosage qu’il faut apprendre à maîtriser. Parfois, après une séance l’envie vient de rajouter un petit commentaire. C’était le cas ce matin. Canicule oblige, séance très matinale, à jeun et sans grande envie et sans grande énergie.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 4 scaled
Grâce à la mousse et au poids, l’économie d’énergie est énorme et l’effort se prolonge dans le temps. On peut tout faire avec. Malgré cela, je pense qu’il faut les dédier à certaines séances-clés et à la compétition.

Rendre l’entraînement trop facile peut occasionner d’autres problèmes, il faut stresser les tendons et les muscles pour les renforcer et ce modèle les protège beaucoup. Cela peut aussi préserver des blessures, c’est un subtil dosage qu’il faut apprendre à maîtriser.

Parfois, après une séance l’envie vient de rajouter un petit commentaire. C’était le cas ce matin. Canicule oblige, séance très matinale, à jeun et sans grande envie et sans grande énergie.

Puma Deviate Nitro Racer Elite 12 scaled

Avec pourtant au programme 25*30/30. J’ai fini la séance en me disant clairement que les chaussures ont fait le travail à ma place. Lors des accélérations aucune difficulté à atteindre et maintenir l’allure et lors des récupérations, même pas d’essoufflement. En fin de séance, l’impression de ne pas avoir couru, avec des jambes protégées par la mousse.

C’est pour moi une preuve de l’efficacité optimale de ces chaussures et de l’intérêt de les dédier aux séances clés et aux compétitions, pour ne pas tout rendre trop facile. Au bilan, le dynamisme est excellent et parfaitement comparable aux modèles carbones les plus performants d’autres marques plus connues.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 15 scaled

Amorti

Pour l’amorti, c’est la partie que je trouve surréaliste sur ces modèles. Comment des chaussures si légères peuvent offrir suffisamment d’amorti pour aller jusqu’au marathon ou même plus ?

Pourtant les DEVIATE NITRO RACER offrent toute la protection nécessaire malgré les 185g affichés. Quand je les ai reçues, j’ai pensé qu’elles allaient être plus pour les courtes distances que les concurrentes, car nettement moins épaisses.

Là où certains modèles affichent une épaisseur de 40 mm ou pas loin, les PUMA le sont nettement moins et ressemblent visuellement aux autres modèles running classiques. Pour autant, dès les premières foulées j’ai compris que l’amorti est bien là. L’absorption des chocs est optimale. On peut laisser défiler les kilomètres avec plaisir, je me vois très bien les prendre sur un prochain marathon.

Protection suffisante pour tous les coureurs sur cette distance? Pas simple à déterminer, j’ai toujours eu tendance à penser qu’aucun modèle n’est vraiment interdit à aucun coureur, sous condition de travailler sa foulée, de renforcer muscles et tendons. Mais c’est parfois plus facile à dire qu’à faire.

Quoi qu’il en soit, je pense que ce sera à l’appréciation de chacun pour les coureurs lourds qui voudraient les pousser sur marathon, mais je pense que c’est parfaitement réalisable. Cela ne signifie pas en revanche que tout le monde en tirera le même bénéfice. Plus on va vite plus la propulsion sera élevée et plus l’économie sera importante.

La mousse infusée à l’azote permet la prouesse d’avoir un amorti conséquent mais très léger, prêt à accompagner sur toute distance.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 2 scaled

Stabilité

La stabilité est parfois le point faible des chaussures à plaque carbone, notamment celles qui sont très épaisses. Cela est parfois accentué par l’effet rebond, quand les chaussures peuvent s’écraser sur le sol pour propulser vers l’avant. Ce n’est pas le cas pour les PUMA. Déjà leur faible épaisseur limite ce risque. Ensuite, sans être trop ferme, l’amorti n’est pas mou du tout. On ne s’écrase pas dans le sol.

Je me suis senti en sécurité lors des changements de rythme, virages etc… Comme je le disais la propulsion est excellente, on peut pousser vers l’avant sans crainte. Même lors des changements de terrain, j’ai été très surpris du comportement des chaussures sur sous-bois, chemins, les NITRO ELITE savent être polyvalentes.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 8 scaled

Usage , durée de vie

Bien évidemment, ce ne sont pas des chaussures pour terrain technique. L’usage principal est la route ou la piste. La semelle extérieure est performante mais ne peut pas prétendre à arpenter les cailloux, ne serait-ce qu’à cause du creux présent, dans lequel pourront venir se loger des cailloux.

Pour le test et plus précisément pour les photos, j’ai fait une petite incursion sur sable mou avec. Sans les photos, cela ne me serait pas venu à l’idée. J’ai été très surpris du résultat. La propulsion se ressent même là bien que légèrement cela reste un terrain compliqué tout de même.

En revanche, aucun problème pour la majeure partie des chemins, même si à mon sens le potentiel des chaussures se révélera pleinement sur dur. Comme beaucoup des précédents tests, les conditions de sécheresse ne me laissent pas clairement entrevoir le comportement des chaussures sur route humide.

Je fais confiance à notre testeuse Marie-Caroline qui lors de son test les a même poussées sur neige. Ce qui est confirmé par l’avis général, l’adhérence du PUMAGRIP est très bonne. Je la rejoins également pour la durée de vie, excellente pour des chaussures de compétition à plaque carbone. On est loin des 200-300 km que l’on peut retrouver chez certains concurrents.

Je pense que la durée de vie est plutôt comparable aux modèles d’entraînement. J’espère que c’est une tendance qui se confirmera pour d’autres marques concurrentes, car les sommes sont conséquentes.

Avec les DEVIATE NITRO RACER, vous pouvez envisager sereinement les séances clés et les compétitions, on doit pouvoir pousser sans problème entre les 800 et 1000 km habituels.

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 3 scaled

Le modèle est pour foulée neutre, cela signifie qu’il n’y a pas de correction apportée à la foulée. Peu importe l’attaque du pied, talon ou médio-pied, cela conviendra à tout le monde.

Je souligne à nouveau le plaisir de course. Là encore, c’est un point que j’ai toujours du mal à concevoir, comment un modèle aussi performant peut procurer autant de confort de course. C’est certain que ce n’est pas facile de revenir à des modèles plus « classiques » après avoir couru avec.

Dernier point, je pense que les DEVIATE NITRO RACER sont peut-être les chaussures les plus accessibles des plaques carbone. J’ai tendance à penser que plus les coureurs ont du pied, plus ils tirent bénéfice des chaussures. Avec une épaisseur moindre et plus classique, je suis convaincu que tout le monde tirera bénéfice de ces chaussures, peu importe l’attaque du pied. Même si là encore, plus on va vite plus il sera grand.

Bilan

La marque PUMA est connue pour ses sneakers esthétiques. Pour ceux qui doutent de la capacité de la marque à rentrer dans la course à la performance, je les invite à essayer les DEVIATE NITRO RACER. Pour les séances rapides et les compétitions toutes distances, c’est un des modèles à plaque carbone parmi les plus performants du marché.

D’une très grande légèreté et avec un dynamisme optimal, c’est bel et bien de la nitroglycérine qui va vous propulser vers vos records !

 

Puma Deviate Nitro Racer Elite 6

Récapitulatif technique du produit :

Modèle : Puma Deviate Nitro Elite Racer

Poids : 185 g en taille 41 (8,5 US)

Drop : 8 mm

Prix : 200 €

Foulée : neutre

Semelle intermédiaire : mousse NITROFOAM ELITE, plaque INNOPLATE

Semelle extérieure : PUMAGRIP

Terrain : Piste et bitume

Pour quel pratiquant : compétition toutes distances, séances rapides

Pointures : du 39 au 48,5

Articles connexes