PowerBar nutrition une gamme complète

PowerBar

PowerBar nutrition une gamme complète: Compote, gomme, gel ou barre : faites le bon choix

Sur le marché des aliments de l’effort, le choix est roi : entre les marques, les goûts, les textures, la digestibilité, les conseils des amis, de sportifs de haut niveau (souvent sponsorisés donc pas des plus objectifs), il y a de quoi s’y perdre et finir avec un abricot sec, une tranche de pain d’épices accompagnés d’un verre de coca à la bonne franquette.

Test réalisé par: Marie-Caroline SAVELIEFF, Diététicienne nutritionniste du Sport – Athlète – Images: Marika

Nous allons vous aiguiller pas à pas pour vous aider à faire votre choix en fonction de vos objectifs principalement de distance et d’intensité de l’effort. Pour ce qui est des goûts, bien sûr ceux-ci ne se discutent pas, mais il y aura néanmoins deux grandes options sucré et salé.

Let’s go avec Power Bar, et croyez-moi vous allez déguster !

La règle de mâche 

Pour faire simple, plus l’effort sera court et intense, plus vos capacités digestives seront atténuées. L’objectif sera de faciliter la tâche à votre estomac en lui « mâchant le boulot ».

Deux règles :

  1. Si l’effort est inférieur à 1 heure, limitez-vous à l’hydratation, un apport énergétique ne sera pas des plus nécessaires, autant limiter les risques de ce côté en optant pour 2-3 gorgées d’eau ou d’électrolytes à mi-parcours si la chaleur se fait ressentir.
  2. Si l’effort est supérieur à 1 heure, dirigez-vous vers des aliments qui ne demanderont pas à être mâchés. La première option résidera dans une boisson de l’effort isotonique… Une boisson isotonique, si l’on souhaite être performant, c’est compliqué car lourd à transporter, à moins de la trouver sur une table de ravitaillement. Dans ce dernier cas, il faudra au préalable l’avoir testée car on peut ne pas la tolérer.

Le plus pratique restera d’avoir en poche ou en sac une compote, un gel, une gomme ou une barre.

PowerBar
  1. Le gel énergétique : souvent conspué car mal utilisé

Le gel énergétique reste l’aliment roi pour tout sportif qui souhaite un aliment compact, digeste en vue d’un exercice intense. Comme tout aliment de l’effort, il conviendra de consommer de l’eau simultanément.

Du côté de PowerBar, avec en moyenne 26g de glucides par stick nous pouvons estimer qu’un gel devra être consommé toutes les 40 à 45 minutes afin d’assurer le besoins de 20 à 60g de glucides par heure du sportif.

Peur de se lasser ? Les POWERGEL comptent 14 saveurs pour run contenance de 41g pour la plupart. Deux d’entre eux atteignent les 67g : une bonne option pour les frileux qui n’osent pas consommer les gels car la texture et la digestibilité leur font peur. En effet, la texture liquide sera plus agréable et surtout limitera les problèmes gastriques trop souvent liés à un manque d’hydratation du sportif.

Que doit idéalement contenir un gel ?

Le juste apport glucidique comme indiqué ci-dessus, avec un bon ratio 2 :1 … C’est à dire 2 glucoses / pour 1 fructose.

Un apport en sodium pour compenser les pertes sudorales.

En option, certains gels contiennent de la caféine en vue d’augmenter l’attention, la vigilance, la concentration et la résistance à l’effort. Attention à ne pas en abuser néanmoins et varier les parfums car un excès pourra créer des crampes.

C’est le cas des gels PowerBar : Green Apple, Black Currant, : Espresso, Mojito, Cherry, Mango passion qui contiennent en moyenne 50mg par sachet. Le gel cola double de son côté la dose avec 100mg.

Les petits plus PowerBar:

Les gels PowerBar conviendront à tous les sportifs car vegan.

Les gels PowerBar figurent sur la Cologne List. Ils   ne contiennent pas de substances interdites qui pourraient nuire à votre santé ou entraîner des tests antidopage positifs.

En effet, l’université allemande du sport de Cologne, accréditée par l’agence mondiale antidopage est un des principaux laboratoires au monde qui teste à la demande des entreprises les compléments nutritionnels afin de déterminer s’ils contiennent des substances interdites ou qui exposent à des risques pour la santé.

le système d’ouverture de gels est très facile même en course et surtout le reliquat d’ouverture reste accroché à l’emballage. Petit geste écologique qu’il convient de mettre en valeur.

PowerBar

Les compotes PowerBar: Une purée de fruits goûteuse

 

 

PowerBar

Du haut de leurs 90g, ces POWER GEL SMOOTHIE contiennent 65% de fruits d’origine naturelle. Pourquoi pas 100% me direz-vous ? Pour le fameux ratio 2 glucose : 1 fructose en vue d’assurer une bonne digestibilité et limiter les problèmes de transit.

Plus sympathiques en goût puisque se rapprochant d’une compote avec 3 goûts au choix : Abricot-pêche,  Banane-blueberry et mangue-pomme, ces aliments de l’effort s’ouvrent et se ferment facilement si on ne les consomme pas en leur entier.

Leurs limites résident en 2 points liés : deux fois plus encombrants avec 90g au lieu de 41g … pour un même apport énergétique. Par conséquent sur des courses où il est parfois compliqué de manger, mieux vaut consommer peu mais avec un fort apport plutôt que de se sous alimenter glucidiquement parlant avec un aliment qui manque d’énergie.

PowerBar
Les gommes de l’effort PowerBar nutrition
PowerBar

On aime le côté régressif de ces petites gommes de l’effort. Leurs fameuses gommes goût cola sont un incontournable du sportif notamment sur course ou sortie longue car elles se mettent facilement en poches et nous donnent l’impression d’être de vrais gamins à consommer un  nounours ou un crocodile !

Personnellement, je ne me lasse pas du goût cola que ce soit sur trail ou sorties vélo. Par anticipation, PowerBar a multiplié par 3 son offre gomme avec un parfum orange ainsi qu’un parfum rasberry.

 

PowerBar

Attention, une gomme n’est pas égale à un gel. Il vous faudra consommer un peu plus d’1/2 sachet de 60g pour avoir une équivalence glucidique. De plus, vous pourrez les laisser fondre doucement en bouche, mais ils demanderont le plus souvent un minimum de mâche pour l’avaler. Leur digestibilité sera moindre au regard d’une boisson, gel ou compote.

Comme le gel et la compote, les gommes sont sur la liste de Cologne contre le dopage. Attention, elles ne conviendront ni aux vegan, ni aux halal car elles contiennent de la gélatine de porc.

Un sachet de cola contiendra 75mg de caféine pour stimuler vigilance et attention.

 

Les barres céréalières PowerBar nutrition: Pour des efforts à forte dominante endurance

 

PowerBar

Pour finaliser sa gamme d’aliment de l’effort, PowerBar nous propose 3 barres composées de céréales entières… Et qui dit entier sous-entend à mâcher et si vous m’avez bien suivie, ce type de barre sera à privilégier sur de l’ultra endurance en course à pieds, ou de sorties vélo de quelques heures car le cyclisme étant un sport non porté, il sera plus aisé de digérer. Une belle sortie randonnée à la journée en terme d’en cas sera également tout à fait indiqué.

Ces barres contenant du gras, des fibres et de la mâche, elles vous rassasieront à long terme mais ne vont procureront pas assez d’énergie à court terme pour qui souhaite maintenir sa glycémie durant l’effort ou rétablir la barre au plus vite.

Elles n’en demeurent pas moins délicieuses avec plus d’apport énergétique qu’un gel par barre mais moins de glucides  (24g), le reste d’énergie provenant des graisses et des protéines.

4 parfums au choix : 2 fruits rouges, 1 crunchy chocolat et 1 salé. Ces 3 barres sont également vegan et sur la liste de Cologne.

Mention spéciale au sucré-salé

Vous l’avez certainement remarqué au cours de l’article, PowerBar propose différentes textures mais également le goût et tout spécifiquement le sucré / salé. En effet, sur efforts longs, nous pouvons avoir un dégoût du sucré et il est toujours important d’apporter une alternative salée.

PowerBar nous propose un POWER GEL ORIGINAL salé à la cacahuète ainsi qu’un barre goût salé.

Étonnement, le gel goût cacahuète convient, selon la marque, également aux personnes allergiques aux arachides. Mais attention pas les barres de céréales.

PowerBar

Pour résumer, ne vous laissez pas influencer par la mode, les amis, les réseaux sociaux ou sportifs de haut niveau… Optez pour un choix averti grâce à ces 5 grands points :

  1. Testez par vous-même les goûts et cela durant un effort d’intensité équivalente
  2. Dosez la juste quantité de glucides en fonction de la durée de votre effort,
  3. Préférez des aliments de l’effort non solides et plutôt liquides si votre effort va être intense et d’autant plus s’il s’agit d’un sport non porté.
  4. N’oubliez pas que même en étant bec sucré, au bout de 5 – 6 heures d’effort, vos papilles évalueront et préféreront certainement parfois opter pour du salé.
  5. N’hésitez pas à consulter un diététicien du sport pour planifier vos apports et éviter toute déconvenue durant votre pratique.

N’achetez pas en trop grande quantité vos produits POWERBAR car vous risquez de les manger même hors activité… Ca sent le vécu de mon côté car côté goût j’ai un peu trop apprécié…

Articles connexes

Maurten: La nutrition sportive

Maurten: La nutrition sportive

Maurten : une algue naturelle pour assurer performance et digestibilité. Nous avons tous eu l’envie de connaître les secrets d’entraînement de nos idoles du...

La cerise et ses bienfaits

La cerise et ses bienfaits

La cerise, le nouvel eldorado du sportif d’endurance? C’est une peu la fête des fruits et légumes, algues et autres aliments miracles depuis un grand nombre...